Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Je Suis

  • : Mathea's brainwriting
  • Mathea's brainwriting
  • : Detout & Derien dans ce monde en cool-heure, un signe, des maux, avant que ma mémoire ne s'affaisse ou que mes yeux ne s'effacent...
  • Contact

Objets Perdus

Archives

10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 07:11

Un bourrelet qui dépasse et l'on se sent Grâce, un morceau de peau quand on voudrait l'avoir sur les os.
Ce dégoût et cette haine de soi, mêlés de désespoir, poussent certains à boire, d'autres à manger.
Que dis-je ?!
Dévorer, avaler, gober, bouffer, engloutir, se remplir jusque déborder... et s'avilir.
La honte s'abat et sonne l'ère de la culpabilité.
On se jure on se promet, de ne pas recommencer, on fait appel à toute sa volonté, on se force à se motiver... et on retombe dans ces excès.
Le cercle tourne encore.

Manger pour oublier qu'on a cédé, manger pour se dégoûter, manger jusqu'à s'étouffer. Se haïr de manger et manger pour se haïr. Et pourquoi pas se faire vomir.

Les supplices des temps passés sont devenus les artifices des pires excès.

Le cercle cesse et l'on se cache. Lâche, on se dissimule, à soi, aux autres. Tout va bien même si on simule, si on fait mine de rien.
Au dedans pourtant la bataille fait rage et le combat nous détruit. Plus d'un aura rêvé de fuir sa vie. Plus d'une aura souhaité s'enfuir dans l'oubli.

Le cercle reprend, insidieusement. Il tourne à l'envers, l'équilibre se perd, de la boulimie on plonge dans l'anorexie.
L'une dans l'autre ennemies, l'une et l'autre enfers de nos vies.
Les courses, les repas, tortures de l'esprit, la famille, les amis, qu'il est donc loin le Paradis !
On voudrait en finir, on voudrait guérir, on voudrait ne plus souffrir.

Accepter ce corps et ne rien voir en trop.
Ne pas être mort, se voir beau.
Cesser les querelles avec son enveloppe charnelle.
Se donner le droit d'exister.
Simplement... s'aimer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mathea - dans {des mots}
commenter cet article

commentaires