Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Je Suis

  • : Mathea's brainwriting
  • Mathea's brainwriting
  • : Detout & Derien dans ce monde en cool-heure, un signe, des maux, avant que ma mémoire ne s'affaisse ou que mes yeux ne s'effacent...
  • Contact

Objets Perdus

Archives

23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 17:45

Elle connaissait ses conjugaisons par coeur, rencontrer, aimer, concevoir, grossir, s'arrondir, enfanter, nourrir, ne pas dormir, être vannée... et puis laver, étendre, repasser, acheter, cuisiner, décaper, consoler, soigner, guérir, croire, supporter, voir, grandir.
Se peut-il qu'un petit être de cinquante centimètres crée dans votre vie une telle tempête ?

Elle était trop dans le verbe, elle manquait de mots pour exprimer ses maux, elle voulait revenir dans l'action et recommencer la passion. Lui l'aidait, comme il pouvait.

Un jour ce fut la goutte qui déborda du vase, finis les doutes, on fait table rase !

Elle apprit le laisser faire, le laisser aller. Elle comprit son rôle de mère, son rôle d'aimée. Elle devint femme, maman, amante. Elle se sentit l'âme d'une conquérante ! Zéro complexe, zéro tabou. Aucun scrupule à laisser ses petits bouts le temps d'une soirée : il est temps de s'amuser !
Elle partagea l'écoute, donna son soutien, apporta réconfort. Elle fit sa route, pour son propre bien. Ses enfants ne l'en aimèrent que plus fort, son mari devint toréador à l'assaut de ses désirs. Leur vie ne fut plus que plaisir.

En somme, un bonheur parfait... et une mère à l'imparfait.

À Olivia

Partager cet article

Repost 0
Published by Mathea - dans {des maux}
commenter cet article

commentaires